Arrivage d’une nouvelle machine

L’entreprise est de retour sur les chantiers à une période où la nature prend vite le dessus dans cette période étrange où tout s’est un peu arrêté. Nous avons récemment fait l’acquisition d’un motoculteur porte-outil qui nous ouvrira de nouvelles portes sur le marché du paysage et qui nous rendra plus efficace pour certains travaux que nous effectuions déjà.

L’avantage de ce genre de motoculteur est de pouvoir effectuer différentes tâches suivant l’outil associé : enfouisseur de pierres, désherbeur mécanique, broyeur ou girobroyeur.

Nous sommes déjà équipés pour la réalisation des grandes surfaces de gazons avec un enfouisseur de pierres sur tracteur agricole, mais le porte-outil avec son propre enfouisseur de pierres nous permettra de passer également dans les zones difficilement accessibles (comme sur les photos ci-dessous).

Le traitement phytosanitaire n’étant plus autorisé, le désherbeur mécanique nous sera fort utile pour désherber là où une quantité importante de travail manuel est nécessaire. Nous serons donc aptes à entretenir de grandes surfaces minérales difficilement accessibles avec de plus gros engins, ceci pour des communes par exemple.

Le broyeur quant-à lui nous permettra de faire notre propre broyat en recyclant les bons déchets ; nous pourrons revaloriser certains déchets verts de nos chantiers d’entretien en les transformant en BRF (Bois Raméal Fragmenté) ; comme sur les photos ci-dessous où les déchets verts sont récupérés sur un chantier de taille, broyés, puis stockés. Nous utiliserons ensuite le broyat en paillage au pied de plantations ; l’idée étant d’utiliser que du bon broyat (sain et de valeur) pour améliorer les sols.

Tout en nous inscrivant dans une démarche de développement durable, nous pourrons donc agir avec plus d’efficacité.

Noé Marchant, apprenti BTS Aménagements Paysagers

Galerie Photos